Program

19

juil.

Ottawa 2018 : Des muffins aux grillons, ça vous dit?

Seize des leaders émergents les plus dynamiques du Canada se sont réunis à Ottawa en juin, impatients de connaitre quelle question de politique ils allaient aborder pendant les dix prochains mois. Quand on leur a servi des muffins à la poudre de grillons et à la rhubarbe, il était clair ce qui serait sur leur menu politique : la nourriture.

Les Fellows d’Action Canada de 2018-2019 développeront leurs compétences en leadership et leur expertise en matière de politiques en explorant l’avenir de la politique alimentaire grâce à des visites dans des fermes et des laboratoires, et en écoutant d’éminents experts dans le domaine. Et en mars prochain, ils présenteront leurs recommandations soigneusement étudiées aux décideurs politiques.

En suivant ce blogue, vous obtiendrez une place à la table alors que les Fellows terminent les cinq voyages d’étude d’Action Canada. Voici ce qui est arrivé au premier service :

Pourquoi la nourriture?

La politique alimentaire ne concerne pas seulement ce qu’il y a dans nos assiettes. Il s’agit également de toutes les étapes qui permettent de manger sainement de la graine à l’estomac. Il s’agit aussi de bâtir notre économie : Comme le PPF et d’autres l’ont écrit, le Canada a le potentiel d’être une centrale agroalimentaire. Et il s’agit de reconnaître que la nourriture rassemble les gens : son utilisation comme animateur social est aussi puissante que sa capacité à nous nourrir.

Ce que les Fellows ont entendu

  • Don Buckingham, de l’Institut canadien des politiques agroalimentaires, a partagé avec enthousiasme sa passion pour l’agriculture avec une leçon d’histoire rapide. Tout au long de l’histoire, a-t-il dit aux Fellows, la sécurité alimentaire a été la principale préoccupation des gens et cela reste tout aussi vrai aujourd’hui. Les muffins à la poudre de grillons et à la rhubarbe qu’il avait cuits et servis au groupe n’étaient pas seulement propres à la consommation mais également savoureux et riches en protéine. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture recommande qu’une grande partie de la nouvelle protéine dont la population mondiale a de plus en plus besoin puisse provenir d’insectes.
  • Chris Forbes, sous-ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, a fait une évaluation optimiste de la capacité de la science et de l’innovation d’atténuer les pénuries alimentaires et les impacts du changement climatique, et des experts de la fonction publique fédérale ont approfondi la sécurité alimentaire et la politique alimentaire du Canada et ont expliqué comment ils consultent les Canadiens. Parmi leurs révélations : Une grande majorité des répondants aux consultations sont des femmes. Et le Guide alimentaire canadien est le deuxième document le plus téléchargé des sites Web du gouvernement fédéral; il est donc important de bien faire les choses. (Au cas où vous vous demanderiez, le plus téléchargé est un formulaire d’impôt.)
  • Une visite guidée du Marché By a couronné le voyage d’étude thématique, tissant l’histoire d’Ottawa par des interactions avec les agriculteurs et les producteurs, et un aperçu des haskaps locaux.
  • Sunil Johal, de l’Université de Toronto, suivi des anciens d’Action Canada, Jim Mitchell (ancien conseiller) et Catherine Jobin (ancienne fellow), ont donné aux Fellows une vue d’initié du processus d’élaboration des politiques au Canada.

Quand les médias appellent

Peu importe le thème de la politique de chaque cohorte d’Action Canada, les participants reçoivent une solide formation en leadership pour soutenir leur carrière et leurs efforts pour changer le paysage politique du Canada. Communiquer leur message et diriger le récit des médias est une compétence essentielle que les Fellows ont appris de MediaStyle. Leur formation aux médias comprenait des outils pour répondre à une crise, et chacun a fait une entrevue enregistrée sur vidéo afin de pouvoir mettre la théorie en pratique.

Laptop in foreground says Activity: In the hot seat

Conseil des anciens

Près de 200 leaders politiques d’un bout à l’autre du pays sont des anciens d’Action Canada – un réseau de soutien et de conseil qui servira les membres tout au long de leur carrière. La cohorte de cette année a rompu le pain avec certains de ses prédécesseurs et a entendu l’expérience qu’a faite Ayesha Harji en 2015. Elle a décrit les produits livrables du programme : un éditorial et un rapport majeur qui sera présenté à la fin du programme en mars. Grâce à des conseils pratiques et un peu de légèreté, elle a mis la cohorte à l’aise ; bien que ce soit un exercice de fond, il ne vise pas à régler tous les problèmes du monde. Rann Sharma, ancienne et experte en ressources humaines, a parlé de l’esprit d’équipe alors que les groupes de travail nouvellement formés se réunissaient pour la première fois et tentaient de bâtir des structures à partir de spaghettis et de guimauves.

À la fin de la première visite d’études, les Fellows se sont éparpillés d’un bout à l’autre du pays pour rejoindre leurs foyers. Au cours de l’été, les groupes de travail concentreront leurs sujets de recherche et les Fellows entendront des conférenciers sur la nourriture et le leadership lors de webinaires. Ils se réuniront à Saskatoon en septembre pour voir la politique agroalimentaire en action.

Publié parPosted by Jonathan Perron-Clow
juil. 19th, 2018
19 juil. 2018
Return To BlogRetour au blog

Blog Archive

Archives du blogues

  • 2018
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013