Les gens

Fellows 2012/2013

Vasiliki (Vass) Amanda Bednar

Vasiliki Bednar est diplômé du programme Arts & Science de l’université McMaster (2008) et détient une maîtrise de la politique publique (MPP) de l’École de la Politique Publique et de Gouvernance de l’Université de Toronto (2010) où elle est maintenant l’adjoint exécutif du directeur. Avant cela, Vass etait pour deux ans associé de recherche à la Martin Prosperity Institute, le premier centre mondiale de réflexion sur le rôle des facteurs sous-national determinant la prospérité économique. Ses travaux ont examiné les moyens de mettre à niveau les salaires bas des emplois de service routines en améliorant la compensation monétaire et aussi non-monetaire, de l’autonomie de la formation, et les possibilités de promotion

Vass commenҫait sa carière politique comme rechercheur à l’Association Ontarienne des Banques Alimentaires, une politique interne la ville de Toronto, et consultant pro-bono en politique à Samara. Elle a contribué des recherches à l’Employment Insurance Task Force de la centre Mowat, et pour le livre universitaire AcademicTransformation: the Forces Reshaping Higher Education in Ontario, par Ian Clark et al. Vass est actuellement le vice-président de la conseil d’administration de Meal Exchange et président de ” Ultimate Fiction Club “, un club de livre pour femmes à Toronto. Elle est actuellement en train de concevoir un jeu qui simule la prise de décisions dans la fédération (appelé “WONX”) et elle se blog à: www.vicariousass.com.

Read More

En lire davantage

Félix-Antoine Boudreault

Originaire de la région de Québec, Félix-Antoine fait des études en génie civil (B.Ing. à Montréal et Paris, puis M.Eng. à McGill) afin de travailler en développement international, passion qu’il a découverte lors d’un échange avec Jeunesse Canada Monde. Pendant et après ses études, Félix-Antoine travaille en Afrique de l’Ouest et centrale en tant que gestionnaire de projets de construction de ponts pendant près de trois ans. En 2003, Félix-Antoine est nommé Personnalité de l’année par excellence par l’organisation Forces Avenir pour souligner « l’équilibre entre excellence académique et engagement ». L’année suivante, il est nommé Personnalité de l’année dans la catégorie Courage, humanisme et dépassement personnel par La Presse/Radio-Canada, puis l’un des 25 « Leaders of Tomorrow » par le magazine Maclean’s.

Il est recruté en 2005 alors qu’il habite à Paris par le programme de Recrutement de leaders en politiques (RLP) du gouvernement fédéral. Dès lors commence une passionnante carrière en développement de politiques publiques environnementales au sein d'Environnement Canada. Ayant fait un retour aux études afin d’acquérir un MBA (HEC Montréal, 2008), il devient conseiller au sous-ministre d’Environnement Canada sur les questions de changements climatiques et d’énergies propres puis conseiller principal (2009-2013). Il est maintenant directeur, politiques et négociations aux changements climatiques au niveau international, toujours pour Environnement Canada.

Read More

En lire davantage

Nicholas Chadi

Nicholas Chadi est actuellement un Fellow en Médecine de l’Adolescence à l’hôpital pour enfants de Toronto. Élevé à Montréal, Nicholas a complété un double DEC en piano jazz et sciences de la santé avant d’obtenir son diplôme médical à l’université McGill. Il a complété sa résidence en pédiatrie générale au Centre Hospitalier Universitaire Sainte-Justine, où il a été nommé résident coordonnateur. Déterminé à procurer de meilleurs soins de santé aux enfants et adolescents les plus vulnérables, Nicholas a travaillé avec des communautés rurales et urbaines marginalisées au Canada, en Amérique latine et en Afrique sub-Saharienne.

Passionné pour la recherche médicale et la santé publique, Nicholas combine ses responsabilités cliniques avec des travaux de recherche et de politiques publiques dans les domaines de la santé mentale et de la toxicomanie chez les jeunes, de la pédiatrie sociale et de l’éducation médicale. Un mordu de sport, on peut souvent le retrouver en plein-air ou en train de s’entraîner pour son prochain demi-marathon.

Read More

En lire davantage

Matt DeCourcey

Néo-Brunswickois et fier de l’être, Matt DeCourcey est spécialiste de la sensibilisation et de l’engagement communautaire. Le 19 octobre 2015, il a été le plus jeune député jamais élu à Fredericton. Matt a été directeur de la communication, de l’éducation et de la sensibilisation au Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick. Champion de communautés attentionnées et inclusives, Matt a fondé et dirigé le Cours international d’été relatif aux droits de l’enfant et les Écoles respectueuses des droits d’UNICEF au Nouveau-Brunswick. Entre autres réalisations, il a travaillé pendant des mois sur des projets d’éducation à la santé en Gambie (Afrique occidentale) et créé la Coupe de l’amitié des Wanderers, un tournoi soccer pour les jeunes combiné à une initiative d’éducation à la santé en Gambie et à Fredericton. Matt a également voyagé, travaillé et fait du bénévolat dans diverses régions d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie.

L’expérience professionnelle de Matt inclut des postes au niveau international, entre autres comme agent de recrutement pour l’Université St. Thomas, et, au Canada, comme assistant parlementaire auprès de deux députés. Matt a une maîtrise de relations publiques de l’Université Mount Saint Vincent et un baccalauréat ès arts de l’Université St. Thomas (STU). Il est Fellow d’Action Canada (2012). À titre bénévole, il a été directeur du YMCA de Fredericton, président de l’Association des anciens de STU, membre du conseil d’administration du CISV Fredericton et coordonnateur provincial du Groupe consultatif jeunesse de la Commission canadienne pour l’UNESCO. Il continue de jouer au soccer pour les Wanderers de Fredericton et est arbitre de basketball certifié au niveau universitaire.

Read More

En lire davantage

Sébastien Després

Pédagogue réflexif et volontaire, Sébastien Després puise en son expérience diversifiée en tant que moniteur de voile, dramaturge, professeur de musique et artiste primé en arts visuels pour enrichir son enseignement. Ses travaux de recherche sur l’enseignement et les cours académiques qu’il dirige aux départements d’Anthropologie et de Géographie de l’Université Memorial sont expérientiels et pratiques. Cette approche pédagogique concrète permet aux étudiants d’appliquer directement les théories et les concepts qu’ils apprennent à leurs mondes quotidiens, ce qui augmente leur capacité à transformer les idées en action.

Cette méthodologie lui vaut la distinction d’avoir reçu tous les prix d’enseignement qu’il lui est possible de recevoir de l’Université Memorial, représentant reconnaissances de ses pairs (le Prix d’excellence en enseignement du Graduate Students’ Union), ses étudiants (le Prix d’excellence en enseignement de la Memorial University Students’ Union), et des membres la faculté (le Prix d’excellence en enseignement de la doyenne des arts). Sébastien œuvre à améliorer la qualité de l’enseignement dans son milieu par le biais de sa participation à un grand nombre de comités chargés de la direction de programmes académiques, et est profondément impliqué dans le développement d’une stratégie globale d’enseignement et d’apprentissage pour l’université. Candidat doctoral en Anthropologie, sa thèse est inspirée par son expérience en Études Canadiennes (BA), Folklore (MA), et en études religieuses (MA), explore l’influence des ministres du culte sur les groupes de pèlerinage canadiens qu’ils accompagnent outre-mer.

Read More

En lire davantage

Erin Freeland Ballantyne

Erin Freeland Ballantyne naquit et grandit à Sèmba K’è / Yellowknife sur le territoire Akaitcho et fut la première récipiendaire de la bourse Rhodes originaire du Nord canadien. Erin est titulaire d’un baccalauréat avec mention en études sur le développement international de l’Université McGill et d’une maitrise en politique environnementale de l’Université Oxford. Son Ph. D (Oxford) porte sur la déconnexion entre les changements climatiques et leurs effets sur la santé et la sécurité humaines dans le cadre de l’extraction pétrolifère et gazière dans la région arctique. Se basant sur de la vidéo participative impliquant des jeunes, ses recherches ont mis en évidence que d’importants fossés dans les approches éducatives constituent des obstacles au développement sain et durable des communautés.

Déterminée par de tels résultats, Erin entreprit de mobiliser les appuis au concept vieux de plusieurs décennies d’une université nordique et fonda le Dechinta Bush University Centre for Research and Learning. Maintenant dans sa troisième année d’activité, Dechinta propose des semestres universitaires et des cours intensifs sur le terrain, ainsi que des formations sur les enjeux nordiques majeurs. Erin a travaillé comme organisatrice communautaire pour l’Arctic Indigenous Alliance, a étudié et a formé des communautés à l’usage de la vidéo participative en Arctique, en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Engagée en faveur d’une éducation transformationnelle ancrée dans le service et l’équité intergénérationnelle, Erin est une mère accomplie, réalisatrice de documentaires, aventurière, et membre du comité directeur de l’équipe de recherche du Canada sur le passage du Nord-Ouest.

Read More

En lire davantage

James Haga

James Haga est le tout premier Directeur de plaidoyer pour Ingénieurs sans frontière Canada. Grâce à l’initiative de James, ISF est devenu l’une des organisations les plus respectées en politiques de développement international au Canada. Récemment, James et son équipe on célébré le grand succès d’avoir pu ajusté la politique de développement avec l’adhésion du Canada à l’Initiative internationale pour la transparence de l’aide. Originaire de Vancouver, ayant touché le sol de 40 pays avant même d’avoir atteint l’école secondaire, James a développé sa passion envers les questions globales à un jeune âge. Ses expériences outre-mer ont façonné sa vision du monde ainsi que les maintes rôles qu’il a prit comme leader dans des organismes locaux, nationaux, et internationaux. James a siégé à plusieurs conseils, incluant ACCES Kenya, Educa Canada, et un terme comme président de Watari – un des organismes les plus respectés à Vancouver en soins de dépendances et de santé mentale.

James est passionné par l’élaboration des politiques fondées sur les preuves. En particulier, il est enthousiasmé par la résolution de dilemmes complexes de politique en cherchant un ballant entre le but idéal à long-terme et le compromis réaliste immédiat. Les commentaires de James par rapport aux questions de développement global sont parus dans le Globe and Mail, Embassy Magazine et d’autres publications ; Il est aussi apparu comme invité à CTV National News et CBC News. Il est diplômé de l’Université Simon Fraser où il a obtenu son B.A en Études internationales et un Certificat en développement communautaire durable.

Read More

En lire davantage

Steven Kuhn

Steve travaille au Bureau du Conseil privé du Canada, où il est chargé de conseiller le premier ministre sur un éventail de questions de politique étrangère liées aux relations du Canada avec l'Europe et de son appartenance aux processus du G-8 et du G-20. Il est également cofondateur et président du conseil de direction de la Maison Matthew d’Ottawa, une organisation caritative locale qui aide à fournir un toit ainsi que des services d’aide à l’établissement aux demandeurs du statut de réfugié. Elle distribue également des biens ménagers et meubles usagés de qualité à des familles dans le besoin. Avant cela, Steve a vécu au Mozambique, où il a passé un an à concevoir et mettre en œuvre une initiative communautaire d’épargne et de crédit exploitée par des travailleurs locaux. Dans le cadre de cette expérience, il s’est découvert une passion pour l’utilisation des divers actifs du Canada au bénéfice des pauvres et des personnes désavantagées au Canada et à l’étranger.

Steve a commencé sa carrière en 2001 à titre d’économiste au ministère des Finances de l’Ontario. Il détient une maîtrise en administration des affaires de la Schulich School of Business de l’Université York. Il est marié et père de deux jeunes enfants.

Read More

En lire davantage

Alexandra Kuperman

Alexandra Kuperman a pour passion de concrétiser les bonnes idées. Étudiante au baccalauréat en études environnementales à l’Université de Waterloo, elle fonda Shoresh, une organisation à but non lucratif. Cette expérience alimenta sa volonté de développer ses connaissances sur la gestion de tels organismes et elle décida alors d’entreprendre une maîtrise en administration publique à l’Université de New York. Après ses études supérieures, Alexandra occupa le poste d’assistante-directrice pour la Teva Learning Alliance (un des principaux centres d’éducation environnementale aux États-Unis).

Elle multiplia par trois la portée du programme de l’organisme et contribua à la mise sur pied de nombreuses nouvelles initiatives. À son retour au Canada, elle poursuivit son travail dans le domaine éducatif en tant que chef de projet chez Katimavik à Ottawa. Aujourd’hui directrice des opérations chez Marco Properties, Mme Kuperman aspire à améliorer l’efficacité énergétique des édifices au Canada. Elle demeure en même temps déterminée à soutenir l’innovation dans le domaine des organismes à but non lucratif. Elle est actuellement la directrice de Genesis : le Centre pour l’innovation juive de la Fédération UJA qui offre aux nouveaux entrepreneurs sociaux juifs du renforcement de capacités ainsi qu’un espace de travail collaboratif.

Read More

En lire davantage

Pauline Ngirumpatse

Détentrice d’une maîtrise en science politique (relations internationales), Pauline Ngirumpatse poursuit un Ph.D. en Sciences humaines appliquées à l’Université de Montréal. Sa thèse doctorale s’intéresse à la question de l’appropriation par les pays en développement de leurs politiques de développement, au cœur du discours sur l’efficacité de l’aide internationale. Cet intérêt pour l’action publique l’a, notamment, amenée à effectuer un stage de recherche au Secrétariat des Nations unies à New York.

Au cœur de sa démarche se trouve aussi une préoccupation à la fois pour le changement social et le fonctionnement de notre espace public. Pendant six ans, elle a travaillé à titre d’Associée de recherche dans l'Équipe de recherche et d'intervention transculturelles affiliée à l'Université McGill autour de projets de recherche-action sur la pluralité de visions du monde dans l’espace public d’une société interculturelle. Depuis 2006, elle a développé une pratique journalistique comme reporter-stagiaire à Radio Canada et animatrice et chroniqueuse dans des radios communautaires montréalaises (CIBL Radio-Montréal, Radio Centre-Ville). Dans cette même perspective, elle a co-fondé et dirige Humain Avant Tout, organisation vouée à la prévention des génocides. Elle a également siégé également sur le conseil d'administration de l'Institut du Nouveau monde et est membre du Grand jury de Forces AVENIR. Pauline a été récipiendaire de plusieurs bourses dont la bourse doctorale offerte par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et celle du Fonds de recherche du Québec –Société et culture.

Read More

En lire davantage

Marie-Josée Parent

Acadienne et Micmac d’origine, montréalaise d’adoption, Marie-Josée Parent est directrice du développement d'affaires et des publics chez Vox, centre de l'image contemporaine. Elle a aussi occupé le poste de directrice générale de la galerie Les Territoires, une galerie d’art dévouée à la relève artistique en art visuel. Elle travaille dans le milieu des arts visuels depuis 2005. Elle a complété une maîtrise en histoire de l’art à l’Université de Montréal en 2008 et un baccalauréat bidisciplinaire en philosophie et histoire de l’art en 2005. Elle a travaillé comme assistante-commissaire à Art in General, un centre d’art contemporain à New York, et comme assistante à la direction à la Morgan Lehman Gallery, une galerie privée new-yorkaise. Marie-Josée est critique invitée dans le cadre des cours de photographie et de sculpture à l'Université Concordia, a été consultante invitée au forum national de la culture pour l’agenda 21 C et est membre du jury en arts visuel au Conseil des arts de Montréal.

Marie-Josée est passionnée par le milieu culturel et les arts visuels. Elle est aussi sur le conseil d'administration de Contraste, une organisme qui fait la promotion des pratiques artistiques émergentes canadiennes en Chine. Elle travaille à mettre en relation le monde des arts et le monde des affaires afin de dynamiser les deux milieux. Elle a, entre autres, organisé plusieurs expositions et activités de médiations en collaboration avec la Jeune Chambre de Commerce de Montréal et elle est bénévole pour le volet montréalais de l’organisme Business for the Arts.

Read More

En lire davantage

Ben Paylor

Ben Paylor est actuellement associé au bureau de Toronto de McKinsey and Company, un cabinet de conseil de gestion. Il fournit principalement des conseils stratégiques à des entreprises et organisations de grande taille à travers le monde, se concentrant sur les projets dans les domaines des soins de santé et du secteur public. Avant cela, Ben a fait ses études postdoctorales à l’Université Stanford, étudiant l’utilisation des nouveaux médias pour améliorer la compréhension des biotechnologies émergentes par les patients. Auparavant, il vivait dans les bois à Vancouver tout en faisant ses études de doctorat en biologie des cellules souches cardiaques à l’Université de la Colombie-Britannique, et dans les plaines d’Europe où il a passé deux ans à obtenir une maîtrise en philosophie à l’Université de Maastricht. Pendant ses études, Ben était très actif comme communicateur scientifique, recourant à un large éventail de moyens de communications – films, animations, médias sociaux et rédaction de textes pour promouvoir l’intérêt du public pour les sciences et leur compréhension.

Il est également co-fondateur et directeur du studio d’animation scientifique InfoShots et a écrit et réalisé plusieurs court-métrages primés. Son film A Natural Selection (2011) est actuellement projeté dans de nombreux ateliers de génétique dans des écoles secondaires, sur des sites Web scientifiques et dans des manuels scolaires en langage gestuel américain. Un défenseur ardent de la normalisation de l’utilisation des médias sociaux par les universitaires, Ben est très impliqué dans le développement de meilleurs outils pour traduire les avancées scientifiques pour des auditoires publics et gouvernementaux au Canada et à l'étranger. Lorsqu’il ne travaille pas sur ses recherches ou ne fait pas de présentations sur ses travaux, Ben fait beaucoup de curling, de piano et de vélo.

Read More

En lire davantage

Andrew Pilliar

Andrew croit en revigorer le système juridique Canadien afin de s'assurer qu'il est accessible pour tous les Canadiens. Après son stage comme auxiliaire juridique à la Cour suprême de la C.-B., Andrew a travaillé en tant qu’avocat, à la fois dans un cabinet boutique et après dans l'un des plus importants cabinets d'avocats Canadiens. En représentant de nombreux clients pro bono, Andrew a constaté de première main les problèmes concernant l’accès juridique. Actuellement, Andrew termine un doctorat en droit à UBC, travaillant à améliorer l'accès à la justice civile en améliorant la façon dont nous comprenons le marché des services juridiques personnels.

Originaire de Toronto, Andrew est titulaire d'un diplôme en sciences avec une spécialisation en biologie et en physique de Queen's University et des diplômes en droit de l'Université de Toronto et de UBC. Andrew a publié des recherches sur la maladie de Parkinson, a travaillé sur des questions de fédéralisme pour une ONG au Sri Lanka, a organisé une conférence sur la santé mentale des étudiants, a étudié le droit constitutionnel comparé en Hongrie, a enseigné le ski alpin à Whistler et a été un Stagiaire Junior à Massey College. Depuis son arrivée à Vancouver, Andrew a joué un rôle actif dans un large éventail d’organismes communautaires. Il a été le président du conseil du Gordon Neighbourhood House dans le West End de Vancouver, a siégé au conseil d'une compagnie de danse à but non lucratif et a été un membre fondateur du conseil du Vancouver Public Space Network.

Read More

En lire davantage

Annie Sabourin

Native de la Rive-Sud de Montréal, Annie Sabourin occupe depuis 2008 le poste de chargée des relations institutionnelles au cabinet du recteur de l’Université de Montréal, la plus grande université québécoise. Auparavant, elle a été analyste senior à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, responsable des dossiers de développement économique, d’affaires internationales, de finances publiques et de culture. En 1999, Annie a terminé un baccalauréat en science politique et études est-asiatiques à l’Université de Montréal. Titulaire d’une bourse Fulbright Canada-États-Unis, elle a obtenu une maîtrise avec distinction en relations internationales et économie à la School of Advanced International Studies (SAIS) de l’Université Johns Hopkins en 2002. Durant ses études, Annie a porté une attention particulière aux relations entre le Canada et la Chine et elle a travaillé pendant six mois à l’ambassade du Canada à Beijing, en Chine.

Annie est enthousiasmée de voir le Canada assurer sa prospérité à long terme en misant sur l’innovation et l’enrichissement continu du capital humain. Elle croit en l’amélioration des mesures de soutien à la persévérance scolaire et au renforcement de l’accessibilité aux études supérieures. Elle contribue au développement de sa communauté en tant que membre du comité directeur du conseil d’administration du Collège Édouard-Montpetit. Annie vit à Montréal avec son mari et leur fille.

Read More

En lire davantage

Benjamin Scott

Natif des spectaculaires Territoires du Nord Ouest (TNO), Benjamin Scott, fier de ses origines tåîchô, a grandi dans une fratrie de huit enfants formée de deux garçons et de six filles. Cet entourage lui a permis d’apprécier, dès son jeune âge, la valeur de la culture, de la diversité et de la diplomatie. Il se consacre actuellement à une carrière dynamique en administration publique au sein du ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation du gouvernement des Territoires du Nord Ouest. Ayant fait ses débuts en tant que coordonnateur de l’exploitation des ressources et de l’évaluation des répercussions, M. Scott n’a pas tardé à gravir les échelons pour occuper des postes de gestion. Ces postes ont pour objectif de maximiser les avantages que retirent les résidents du Nord de l’exploitation des ressources, permettant ainsi de combler les écarts relatifs au marché du travail et, finalement, d’améliorer les possibilités de formation et d’emploi pour les gens dans le besoin.

M. Scott a participé à l’élaboration de cadres stratégiques, à l’établissement et à l’encouragement de partenariats et d’ententes relatifs au marché du travail et à l’élaboration et à l’évaluation de programmes concernant le marché du travail. Il a représenté les Territoires du Nord Ouest dans le cadre de plusieurs tables rondes intergouvernementales et multilatérales. Sa relation avec le Nord et sa compréhension de la réalité nordique se traduisent par sa collaboration efficace avec bon nombre d’intervenants, de représentants autochtones et de partenaires de l’industrie. Il a obtenu un baccalauréat ès arts en études urbaines de l’Université de Calgary et développe depuis ses compétences en leadership et en gestion. On peut souvent apercevoir M. Scott longer les rives du Grand lac des Esclaves et pêcher sous le soleil de minuit lorsqu’il n’est pas à Yellowknife, sa ville natale. Comme tout vrai Ténois, il compose avec brio avec l’imprévu.

Read More

En lire davantage

Samira Thomas

Éducatrice passionnée, Samira Thomas fait actuellement un doctorat en curriculum et pédagogie à l’Université de la Colombie-Britannique. Sa thèse est consacrée au cosmopolitisme, état d’esprit et approche de la vie qui favorise le respect et la compassion aux niveaux individuel et mondial. Elle est en même temps directrice académique des Sparks Academies en Afghanistan, un regroupement de six écoles de développement du jeune enfant axé sur une éducation afghane authentique pour les jeunes enfants et leur communauté. Dans ses études universitaires et son travail pour ces écoles, Samira s’emploie è promouvoir des moyens positifs pour une meilleure compréhension au milieu de l’inconfort que suscite souvent la différence

Elle se sent extrêmement fortunée d’être née et d’avoir grandi au Canada, un pays où la différence est vue plus souvent comme un plus que comme une menace et elle espère que son travail contribuera à laisser aux générations futures un monde moins violent que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui. Samira a fait un baccalauréat international au Lester B. Pearson United World College of the Pacific. Elle a un baccalauréat avec distinction de l'Université Brown où elle était membre de la fraternité Pi Sigma Alpha ainsi qu’une maîtrise en planification urbaine du Massachusetts Institute of Technology.

Read More

En lire davantage

Clifton van der Linden

Cliff van der Linden est le fondateur et premier dirigeant de Vox Pop Labs, une entreprise sociale dont le produit phare, la Boussole électorale, jouit d’une grande popularité. La Boussole électorale est un outil de mobilisation civique qui a été utilisé par des millions de personnes jusqu'à présent lors d'élections tenues partout dans le monde. Elle permet à ses utilisateurs de voir où leurs vues se situent par rapport à celles des candidats à l’élection. Cliff est aussi candidat au doctorat au département de science politique de l’Université de Toronto, où il a été président du groupe de recherche sur le G8 de la Munk School of Global Affairs et rédacteur en chef du Journal of International Law and International relations de la faculté de droit. Il a été boursier du Massey College, du Trudeau Centre for Peace, Conflict and Justice et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Il a aussi été chercheur-invité à l’Université libre d’Amsterdam, à l’Institut universitaire européen de Florence et à l’Université hébraïque de Jérusalem.

Cliff a été récipiendaire de la bourse Adel S. Sedra d’études supérieures, gagnant du Titre de lauréat Clarkson pour le service public et récipiendaire du prix Arch de l’Université McMaster. En 2012, le magazine Post City l’a nommé l’un des meilleurs jeunes innovateurs de Toronto. Cliff a publié des articles dans le journal The Globe and Mail et la revue Policy Options, et il est régulièrement invité à commenter les affaires politiques par le réseau Radio-Canada et par des médias de l'étranger.

Read More

En lire davantage